Présentation personnage : Shade


avatar
Shade
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
LvL:
5/60  (5/60)
XP:
12/20  (12/20)
Prime: 0 Berry

Voir le profil de l'utilisateur

Présentation personnage : Shade

Message par Shade le Mar 28 Mar - 20:47

Nom : /
Prénom : Shade Junior
Surnom : « Shady »
Âge : 21
Sexe : Masculin
Race : Humaine
Lieu de naissance : Royaume de Luvneel
Métier : /
Fruit du démon souhaité : Aucun, pour l'instant
Armement : Une Tankikanjū 1.5 flambant neuve. Il s'agit d'une mitraillette automatique avec une crosse en bois, d'un chargeur en forme de camembert, d'une capacité de 30 balles, ainsi que d'une poignée sous le canon.
Alignement : Pirate
Équipage : Aucun, pour l’instant
Buts / Rêves : Monter sa propre organisation de criminels respectés




Description physique

Bien que d'un physique agréable, Shade s'impose surtout par sa prestance. Du style élancé, grimpant jusqu'à un bon mètre quatre vingts cinq, il semble faire attention à sa ligne, comme s'il souhaitait rentrer dans son costume en toute circonstances. De courts cheveux blonds trônent sur le haut de son crâne, descendant à peine sous forme de mèche qu'il rabat du côté droit. Sa manie de se raser proprement et quotidiennement renforce l'aspect enfantin de son visage, emprunt d'aucune marque ni de cicatrices. Sourcils naturellement taillés de manière rectiligne et qui s'inclinent légèrement vers l'intérieur, surplombant deux beaux yeux bleus clairs qui rappellent la mer.
Vestimentairement parlant, on a rarement vu plus propre sur soi. D'une rigueur presque militaire quant il s'agit de ses habits, il arbore son fidèle costume noir mat avec une cravate de la même couleur. Sa chemise blanche et les bretelles, utiles pour retenir le pantalon pour qu'il soit élégant en toute circonstances, sont essentiellement visibles lorsqu'il retire la veste, pour s’asseoir notamment.
Il s'agit donc d'un beau jeune homme au sourire convaincant qui dénote du reste essentiellement dans sa façon de se vêtir. Certains, et surtout certaines, seront probablement plus réceptifs à son charme, ou, au contraire, s'en méfieront d'autant plus.




Psychologie


Les chiens ne font pas des chats, et Shade est le digne enfant d'un homme qui n'était clairement pas le plus honnête de tous. Loin d'être méchant pour autant, il manie le mensonge pour ce qu'il juge être des « petits délits », qu'il s'agisse de conquérir le cœur d'une femme ou d'emprunter les biens des plus fortunés. Véritable petit gangster, il n'agit pas que par amusement. Son expérience lui a forgé une envie irrépressible de prendre à ceux qui ont le plus pour le redistribuer, le plus souvent dans sa poche. Charismatique dans sa façon d'être et de s'habiller, les réactions le concernant seront tranchées à coups sûrs : soit vous lui accordez une confiance sans limite au delà du raisonnable, soit vous le soupçonnez de tout ce qui est possible.
Il est néanmoins une personne agréable et loin du bandit sans cœur comme il en existe tant sur les routes maritimes. Parcourant le monde avec ses propres valeurs, souvent aux antipodes de la légalité, Shade est un bon gars à condition de ne pas être possesseur d'une trop grosse fortune.




Histoire


« Mon beau Shade, toi t’as pas dû avoir une vie comme les autres, non ? Et si tu me racontais ton histoire. » Tels étaient les mots du joli brin de femme qu’était la sergente Katarina, tandis que le revers de sa main glissait sur la joue de celui qu’elle nommait par son prénom.
« Puisque c’est demandé par la plus belle demoiselle des rangs de la Marine, je vais te conter mon épopée.. »

L'histoire commence sur les chapeaux de roue. Fils du dénommé Shade et d'une courtisane de Loguetown, cette dernière n'eut aucune peine à se débarrasser du bambin aussitôt expulsé de son ventre. S'évitant ainsi les tracas d'une vie qu'elle ne souhait délibérément pas, elle refila le gosse à l'homme qui l'avait engrossé. D'habitude créatif, Shade manqua d'ingéniosité lorsqu'il fallu trouver un prénom pour le petit, lui attribuant le patronyme avec l’appellation « Junior », pour éviter de se tromper. Sous les menaces insistantes de la mère de son enfant, Shade senior pris le large pour s'écarter de sa furieuse dulcinée, protégeant par la même occasion son enfant et les possibles problèmes qu'auraient pu engendrer une proximité avec elle. Ils s'installèrent finalement au Royaume de Luvneel, après quelques mois de traversée, jugeant que l'île serait une terre d'accueil splendide pour y voir grandir son enfant qui représentait, déjà à l'époque, sa plus grande fierté. Véritable trublion, le père Shade s'est rapidement fait connaître en ville par ses frasques ridicules. Pas mauvais garçon mais mythomane compulsif, Shade senior s'est vu targuer d'une réputation de petite frappe, rarement méchante, mais souvent attrapé pour des vols mineurs ou dégagé à coup de pieds des casinos où il passait la majorité de son temps, dilapidant les quelques économies familiales. La première victime de tout cela fût son fils chéri, alors enfant, moqué par les enfants du village.


« Ton père est qu'un sale menteur ! Il a jamais été pirate ! S'esclaffaient en cœur le petit groupe de gamins vindicatif, doigts pointés vers le jeune Shade en sanglots.

- C'est vous qui mentez ! Mon papa est le meilleur des pirates, le plus fort de toutes les mers ! Même qu'il a été plusieurs fois sur Grand Line, vous êtes tous jaloux !

- Ma mère dit qu'il a jamais été sur Grand Line et qu'il a même pas de prime sur la tête.

- Ouais ! En plus il est même pas fort, les gars d'Anny l'ont roué de coups hier. Il est trop nul, bouh ! »


S'en était trop pour le pauvre Shade Junior qui s'écarta du petit groupe d'accusateurs. Combien ils pouvaient être cruels envers cette petite tête blonde qui ne jurait que par son père. Il lui vouait une admiration sans failles, lui qu'il considérait comme véritable modèle, il s'était promis de devenir aussi fort que son paternel, quoiqu'en diraient les mauvaises langues. Il n'était probablement pas le père parfait, mais il fallait bien lui reconnaître qu'il s'efforçait à tout faire pour n'offrir rien d'autre que du bonheur pour son enfant. Cette quête n'était, néanmoins, pas sans risques. Shade commençait à s'endetter dangereusement, attirant l'attention de dangereuses personnes. Accourant jusqu'à la maison pour échapper aux moqueries, le très jeune Shade surpris son père en pleine conversation avec le fameux Anny et deux de ses chiens de garde, véritables montagnes de muscles. La scène ne laissait rien présager de bon. Anny était à la tête d'une pègre locale et possédait le plus grand casino de la ville. Véritable homme de pouvoir aux intentions malhonnête, l'homme vêtu d'un long manteau de fourrure, cachant son costume blanc, n'était visiblement pas là pour plaisanter. Sans se faire remarquer, Shade Junior observa la scène entre les lattes de la porte d'entrée :


« Écoutes Shade, on t'a prêté 500,000 berry et t'as remboursé, au total, zé-ro. »

C'est ainsi que s'exprimait Anny, ayant joint son pouce et son index pour mimer le chiffre. Confortablement installé sur une des chaises de la salle à manger avec un garde du corps sur chaque côté et son interlocuteur face à lui, il était pour le moins paisible malgré son ton autoritaire. Il faisait tapoter la pointe de sa canne, où trônait un diamant au sommet, contre la pierre froide de la bâtisse.
« Tu sais que tu vas revoir ton argent Anny, enfin ! Tu douterais du grand Shade ? Cet argent, c'est un investissement sûr. Avec ça, j'achète un navire, je récupère quelques trésors sur Grand Line et je te rembourse. Qu'est-ce tu préfères ? Bijoux, or ? T'es plutôt bijoux toi, hein ?
- Tu m'as mal compris. Il n'y a que ton gamin pour gober ce genre de conneries. Je veux mon argent, et je le veux maintenant. Pas après que t'aies voyagé, si tant est que tu aies réellement voyagé une fois dans ta vie.
- D'accord, d'accord ! Anny, on est amis tous les deux, tu peux bien me laisser un petit délais, hein ? Je vais dire aux ouvriers d'arrêter la construction, et t'auras ton argent d'ici deux semaines maximum !
- On est allés voir les gars du chantier naval. Ils ont jamais eu de demande de ta part. Cela dit, je veux bien t'accorder un délais. T'as trois jours pour m'apporter le double de la somme que tu me dois, soit un million. Si ils ne sont pas sur mon bureau dans trois journées, on va employer les grands moyens. T'as pas envie qu'on s'attaque à ton gamin, Shade, si ? »
Il ne pu s'empêcher de glousser discrètement. Comment allait-il trouver une telle somme d'argent en si peu de temps ? Néanmoins, fidèle à lui-même, il acquiesça vivement, large sourire aux lèvres : « T'auras ton million dans trois jours Anny ! ». Le sus-nommé Anny se leva, non sans satisfaction mais avec des doutes justifiées, ils se dirigèrent finalement vers la sortie, lui et ses deux armoire à glace. Ingénieusement caché pour ne pas être surpris en train d'espionner, Junior entra silencieusement dans la chaumière. Affalé sur la table, la tête entre les mains, son père faisait peine à voir. Impuissant devant des puissances qui le dépassent, il avait fini par se brûler les ailes en jouant avec les brasiers de cette ville. Apercevant son fils du coin de l’œil, il s'était rapidement ressaisi en s'approchant de son fils à vive allure, ayant troqué sa tristesse pour un enthousiasme communicatif, comme pour ne pas inquiéter l'enfant. Il le serra dans ses bras un bref instant avant d'essuyer les résidus de terre s'étant postés sur la joue, encore humide, du petit.
« Papa était avec des amis. On discutait du voyage que je préparais, tu te souviens ? Celui avec mes copains pirates, pour Grand Line.
- C'est vrai que tu dois un million de berry ?
- Où es-tu aller inventer des histoires pareilles ? Évidemment que non, les Shade sont des hommes fiers, ils n'ont aucune dette pour personne, tu devrais le savoir.
- C'est pas ce qu'a dit Anny. Il a dit que tu devais lui donner un million dans trois jours. On a pas autant de berry ! Et en plus les autres disent que t'es pas un vrai pirate, et que t'es jamais allé sur Grand Line !
- Allons, junior, t'emportes pas comme ça. Je vais te dire un truc, ce qui compte, ce n'est pas ce que les autres disent pour te décourager. Ce qui compte vraiment, c'est ce que toi tu penses, ce en quoi tu crois réellement. Les gens souhaitent ton bonheur, mais ils ne veulent pas que tu l'aies avant eux. Alors pour ça, ils vont tenter de te décourager et inventer toutes sortes de mensonges pour que tu laisses tomber tes rêves. Tant que tu y croies fermement, ne laisses jamais personne ébranler tes rêves, d'accord ? »
Deux jours s'écoulèrent bien tranquillement sans le moindre soupçons de problèmes à l'horizon. C'était sans compter le talent de Shade premier du prénom pour se mettre dans l'embarras. Alors qu'il dégustait son sandwich, confortablement assis sur sa butte fétiche qui l'invitait à se perdre dans l'horizon, la jeune Anne vînt l'importuner dans son repas pour l'interpeller.
« Shady, il faut que tu viennes avec moi. Ton père est à l'infirmerie, ses jours ne sont pas en dangers, mais il n'y a pas une minute à perdre. »
Sans lui laisser le temps de prendre conscience de la situation, elle lui attrapa la main et l'emmena au dispensaire, endroit où elle exerçait ses fonctions. Le jeune "Shady", comme elle avait tendance à l'appeler pour le différencier de son père, avait souvent été rapatrié à l'infirmerie de la jeune femme pour qu'elle soigne ses petites blessures de bagarreur insouciant et parfois trop téméraire. C'était ainsi qu'ils avaient tissé une maigre et tendre relation, celle d'un enfant blessé et d'une néo-adulte aux petits soins. Il avait confiance en elle et ne s'était posé aucune questions, probablement trop inquiété par la nouvelle. Arrivés sur place, après une course effrénée, le jeune Shade accouru vers le chevet de son père malgré sa respiration haletante. Allongé là, bien recouvert par la couverture et avec un drap imbibé sur le front, Shade senior accueillait son fils avec un sourire étincelant mais emprunt d'une douleur perceptible. Était-il tombé malade ? L'avait-on blessé ? Serait-ce la bande d'Anny qui est à l'origine de tout ceci ? Tant de questions qui n'allaient trouver aucune réponse de la bouche de son père, qui voudrait, à coups sûrs, rassurer Shade sans lui indiquer la cause de ses maux. Il se contenta alors de rester blotti contre lui, s'efforçant de ne pas trop pleurer malgré les chaleureuses caresses capillaires dont il était victime. Mais l'état, visiblement stable de son père, était en réalité plus problématique qu'il y paraissait puisqu'il était dans l'incapacité de rembourser Anny, quand bien même il aurait eu l'idée de le faire. Il fallait donc que le petit Shade, du haut de ses onze années, échafaude un plan pour disparaître, sans quoi le paternel ne réchapperait probablement pas du passage à tabac qui lui était réservé. C'est donc ce qu'il entreprit de faire, se détachant aussitôt des bras de son homonyme pour se diriger vers sa maison qu'il ne verrait probablement plus jamais après.
La nuit déjà bien entamée, il était temps de vérifier si ses machinations étaient vouées à réussir ou à sceller le destin de son pauvre père. Son sac dans le dos, il prit la direction du Casino. Le plan était simple et sensé être sans accros. Shade avait vu grand pour faire évader le plus grand pirate de Grand Line : il allait voler le luxueux navire, nommé "Le Jackson", d'Anny et s'enfuir de l'île, comme pour envoyer un message. Le bâtiment était amarré sur un ponton construit derrière le casino, utilisé probablement pour accueillir des personnes dans un cadre plus privé. Shade approchait du mur allant du Casino jusqu'à la mer, dressé sur trois bons mètres, empêchant la présence de visiteurs indésirés. Il prit son élan, inspira un grand coup et vint bondir contre la pierre pour se hisser jusqu'au sommet sans trop de difficultés. Véritable force de la nature, le jeune Shady était d'une agilité hors du commune. Haut perché, l'enfant prenait le temps d'analyser la situation et les forces en présence pour agir en toute tranquillité.
« Vingt gardes, tous armés. Personne sur le bateau. Un jeu d'enfant. »
Il bondit alors sur le sable, se réceptionnant dans une roulade majestueuse et s'empressa de rejoindre le bord de l'eau, profitant de l'inclinaison de la plage pour parfaire sa couverture. D'un pas feutré digne des plus grands espions du Cipher Pol, il accéda sans mal au ponton. Fouillant alors dans son sac, il finit par sortir une petite boîte musicale. La serrant fermement entre ses doigts, il se décida à tourner la manivelle avant de l'envoyer loin à l'opposé pour attirer les gardes en fonction. Étonnamment efficace, la technique avait fonctionné, et la voie était quasiment libre jusqu'au navire, un seul garde assurant désormais la défense du Jackson. Il se hissa sur les planches en bois et vint sauter au cou du bodybuildeur pour l'étrangler, tout en glissant sa main contre la bouche de l'homme afin de l'empêcher d'alerter ses camarades. C'était bien trop facile, presque irréel. Il embarquait alors aussitôt sur l'immense bateau, désormais prêt à se mouvoir en mer maintenant que l'ancre avait été levée. Le Jackson sortait du mini port à reculons, sous le regard furieux d'un patron de Casino qui n'allait visiblement pas en rester là :
« Patron, c'est le gamin de Shade qui a fait le coup !
- Attrapez-le et récupérez moi mon bateau ! Je les veux morts, lui et son père ! Bougez vous ! »
Les troupes s'agitaient sous le nez des clients de la maison de jeu, s'affairant à suivre le bateau qui ne s'était pas réellement écarté de la côte tout en se dirigeant vers la ville à grande vitesse avec l'enfant à la barre. En tout, il s'agissait de pas moins d'une centaine d'hommes dirigés par le Patron, poursuivant le navire, avec le manteau au vent, qui semblait ralentir à mesure qu'il approchait du port avant de s'arrêter à hauteur d'un des quais où deux personnes encapuchonnées attendaient sagement sa venue. Se découvrant à l'arrivée du navire, Shade senior était accompagné de l'infirmière qui le soutenait par le bras et jetait des coups d’œil vers la ville pour jauger de la rapidité des représailles. Bien plus pressés qu'elle ne l'aurait espéré, les hommes de mains approchaient à grands pas et étaient sur le point de mettre la main sur les deux fugitifs avec leur chef placé devant tout le monde. C'est alors que Shade junior s'écria :
« Montez vite, y'a pas de temps à perdre ! 
- Les Shade ! Vous vous en tirerez pas comme ça !
- Trop tard vieux débris ! Je t'ai volé ton bateau, t'as perdu ! »
Le jeune avait fait malheureusement preuve d'un excès de confiance, caractéristique inévitable de la jeunesse. Anny était parvenu à mettre la main sur Shade senior, encore trop affaibli pour grimper sur le navire à la hâte, et il était désormais en mauvaise posture. Il ne pouvait néanmoins pas concevoir d'avoir fait tous ces efforts pour rien, il ne pouvait pas laisser son père entre les griffes, surtout pas après lui avoir volé son navire.
« C'est fini maintenant gamin ! Descends de MON bateau et je vous laisserai partir tranquillement. Ça te paraît être un marché honorable ?
- Tu le feras pas ! T'es pas un type qui tient ses promesses !
- Écoutes, si tu n'es pas descendu d'ici trois secondes, j'égorge ton pauvre père. Je sais combien il compte pour toi, alors tu ferais mi- »

Ce n'est pas la colère qui lui arracha les mots de la bouche, mais une balle qui éteignit les ardeurs d'Anny, emportant une bonne partie de sa joue au passage. Le bras tendu et le canon dressé, Shade visait celui qu'on appellerait "le balafré" désormais. Profitant de l'étourdissement provoqué par le bruit sourd du projectile, le père du jeune tireur était parvenu à embarquer à bord. Aussitôt, le bateau s'écartait, en marche arrière, pour se diriger vers l'horizon en laissant la Marine s'occuper de tout ce petit monde. Un des hommes de main s'empressa de porter assistance à son patron, encore en vie, en le soutenant par le bras.

« Anny, est-ce que ça va ? Alors Anny, est-ce que ça va ? »
Il avait dégagé la main de l'assistant d'un geste vif, le regard noir, désormais dépossédé de deux biens précieux : son bateau et sa beauté. Il se jura alors de les retrouver pour se venger. De l'autre côté, les trois rescapés se remettaient doucement de leurs émotions avant que Shade Senior s'approche de son fils pour l'ébouriffer, comme à l'accoutumé, et le remercier d'avoir été aussi héroïque :
« C'est certain désormais, mon fils. Tu deviendras plus fort que moi. »
Quelques mois de traversées auront été nécessaires pour rejoindre l'île de Las Camp où ils s'installèrent, loin des problèmes, vendant le bateau pour refaire leur vie en profitant d'une bonne somme d'argent.
« T'as vraiment volé le navire d'un dirigeant de la pègre de ton île à onze ans ? 
- Et bien puisque je te le dis. Pourquoi douterais-tu de moi ?
- Parce que t'es du genre beau parleur Shade, c'est pas difficile à voir.
- Qui sait ? Enfin, tu m'excuseras jolie fleur, je dois m'en aller. Je reviendrai te voir quand je serai de passage en ville, ou peut-être qu'on se reverra quand tu devras mettre la main sur "Shade, pirate valant 1 milliard" ?
- Hihihi, j'en doute, tu m'as pas l'air bien méchant. … - Mes bijoux ?! »
Elle n'eut pas le temps de réagir qu'il avait déjà détalé par la fenêtre, laissant les rideaux voler au gré du vent. Il glissa son butin dans sa poche avant de se faufiler dans la foule, ajustant sa cravate d'un geste millimétré en avisant les rues de Loguetown.

TEST RP:


Voici mon test RP !

"Shade a donc fini de raconter son histoire à la Marine. Il se trouve que, onze ans plus tard, sur Loguetown,les hommes de mains de  Anny font  de nouveau apparition et possèdent de solides renseignements sur toi, ils sont presque sûrs que tu es présent ici. Raconte nous les retrouvailles avec ses hommes et comment tu te sors de cette situation. Anny possède de nombreux hommes en ville, et on dit même qu'il a graissé la patte de la Marine locale."
 
 
Shade reposait le cul humide de son verre sur le bois du bar, inspirant grandement après avoir ingurgité le doux breuvage de houblon. Il expira longuement un soupir d'aisance tandis que son regard se laissait aller aux détails de ceux qui étaient présents à la taverne. Il ne semblait d'ailleurs pas en adéquation avec le code vestimentaire, tout-à-fait implicite, de l'établissement, dénotant du reste de la clientèle par son costume taillé sur-mesures dont il avait, par ailleurs, retiré la veste. Il revint poser son regard marin sur le tavernier qui astiquait, presque trop, lubriquement les chopes en observant l'homme trop bien sapé. Et alors qu'ils échangeaient sur la provenance probable des bijoux avec lesquels Shade comptait payer, un groupe de quatre hommes fît irruption dans le rade avec des costumes relativement semblables à celui du jeune homme, à l'exception que leurs habits étaient rayés, alternant entre le blanc et le noir. C'était un code couleur qu'il avait déjà vu, d'autant plus qu'il était appliqué sur des costumes, d'ailleurs trop amples au goût du Junior. Il ne s'attarda néanmoins pas plus sur les clients nouveaux, reprenant les négociations avec l'interlocuteur précédent :



"Non mais c'est la vérité ! J'étais tranquillement installé sur mon navire, dans ma chaise longue, et un bateau pirate est arrivé à la hauteur du bateau en beuglant. Ils ont levé les armes et – Pan ! Pan ! Ra-ta-ta-ta ! Ils se sont mis à tirer eux aussi avec leur canon et leurs mousquets – Boom ! Prchtrr ! Ils avaient percé mon bateau, du coup j'ai fini de les buter avec les balles restantes et j'ai pris le leur. Et ces bijoux étaient dans la cale ! Voilà toute l'histoire, j'invente rien.




- Hé tavernier, on a des avis de recherche pour toi. Tu serais bien gentil de les accrocher sur les murs de ton établissement."




Le vieil homme qui tenait le bar s'essuya une larme qui stagnait sur le coin de son œil, ne croyant pas un traitre mot de l'épopée héroïque de son client. Ce n'était pas le premier a vanter ses qualités, mais il avait le mérite d'être drôle et surtout très inventif. Il s'arrêta de rire pour porter son attention sur l'homme qui l'interpellait, acquiesçant simplement tandis qu'il proposait sa main pour récupérer les affichettes. Loguetown n'était plus peuplée de pirates, mais elle accueillait volontiers les chasseurs de primes et soldats de la Marine. Les murs arboraient très peu d'affiches mais les coins de papier restant collés sur la brique laissait imaginer que les temps n'avaient pas été aussi paisibles qu'aujourd'hui. Néanmoins, à ce jour, il n'y avait pas grand chose à se mettre sous la dent, et le travail de sape du Gouvernement concernant la piraterie avait bel et bien fait ses preuves. Le tenancier jeta un simple coup d’œil à l'affiche, par habitude comme s'il s'attendait à avoir connu la personne recherchée. Il eut alors un léger mouvement de tête en direction du grand blond, s'attardant plus longuement sur l'affiche avant de se diriger, sans un mot, vers le mur pour l'y accrocher. Il y eut un mouvement de tête commun à tous les clients présents pour s'informer de la nouvelle prime, qui d'ailleurs n'était pas bien récompensée : seulement 5000 berry pour sa capture. C'est alors que tous se tournèrent à l'unisson vers Shade, celui qui correspondait exactement à la bouille d'enfant dessinée sur le papier et qui avait à peine changé. Il comprit rapidement dans quelle fâcheuse situation il s'était fourré et il devait rapidement prendre la fuite avant que les clients ne se transforment en chasseurs. Il prit néanmoins la parole dans une vaine tentative pour désamorcer la tension qui s'installait :
 
"Écoutez... Vous voyez bien qu'il ne me ressemble pas du tout. Ils cherchent un enfant, et moi je suis adulte ! Un bel homme dans la force de l'âge. D'autant plus qu'il semble s'appeler Shade tandis que moi, ça n'a rien à voir, je suis Sh...- Shawn ! C'est ça, je suis Shawn euh.. Shawn Whisky !"



Quelques chuchotements fendirent le silence à la suite de cette maladroite prise de parole. Néanmoins, quelques uns d'entre eux semblaient accepter les propos de la défense, probablement trop imbibés pour se rendre compte du subterfuge. Ils répétaient entre eux :
 
"Le type qu'est recherché, c'est "Shade Junior", et il te dit que c'est Shawn Whisky. Rien à voir.
- Ouais, rien avoir. Shawn et Shade, c'est pas la même chose, on est pas tombés dans le panneau non plus.
- Bande de fions, évidemment que c'est lui, il essaye de vous embrouiller !"




Ayant réussi à semer le doute dans l'esprit de certains, Shade s'empara de sa veste en toute discrétion pour l'enfiler et s'échapper vers la sortie dans un pas chassé. C'était sans compter l'incrédulité des hommes de mains d'Anny le balafré et dont l'un d'entre eux lui attrapa le bras pour l'empêcher de se dérober. Le chef de la bande prit alors la parole en avisant la prise :



"Ca fait onze années que le Boss te cherche. Tu vas gentiement nous suivre jusqu’au bateau sans faire plus de vagues que tu n’as déjà fait par le passé.

- Le moment n’est pas encore venu pour moi de le rencontrer à nouveau. Et tu sais pourquoi ? Parce que quand je me pointerai devant lui, ça sera pour le tuer."

Suite à ces paroles, Shade avait changé de visage. La mine fermée et le regard noir, il se saisit du bras de l’assaillant pour le faire basculer au dessus de lui à l’aide d’un mouvement de bassin. Aussitôt le combat engagé, la taverne se souleva d’un bond en se divisant entre deux catégories : ceux qui tentaient de s’enfuir et ceux qui voulaient se faire un peu d’argent sur le dos du jeune recherché. Et alors que chacun dégainait son arme, Shade s’abrita derrière le comptoir en se plaquant contre le meuble. Chaque chasseur y allait de son petit cri d’encouragement et les balles se mirent à fuser dans ce pauvre rade déjà bien meurtri par les années. Le menton baissé, la tête rentrée dans les épaules et les cheveux lui tombant sur le visage, il attendait patiemment l’accalmie en se demandant si le meuble contre lequel il était recroquevillé n’allait pas lâcher sous les projectiles. Au dessus de lui, le verre des bouteilles volait en éclats et le chaleureux alcool, qui s’écoulait désormais le long du bois, ruisselait désormais sur les traits enfantins de la proie. Puis vînt le calme, la poudre avait cessé d’exploser et chacun s’était figé en regardant vers le bar qui avait des allures de champs de tir. Il releva la tête, mis la main sur un morceau de miroir et le dressa à peine plus haut que le comptoir pour s’apercevoir qu’une petite dizaine de traqueurs attendaient que le lapin se décide à sortir de son terrier, leurs armes braquées vers son abri. Pas rassuré à l’idée de devoir se lever pour faire parler son arme, il balaya la cachette d’un rapide coup d’œil avant de ramper sur les morceaux de bouteilles afin de s’emparer du torchon du Tavernier qui s’était, lui aussi, protégé de l’assaut derrière le meuble. Sans trop laisser le choix au vieil homme, encore sous le choc, il s’adossa de nouveau au bar après avoir récupéré une bouteille qui se vidait de son contenu sur la pierre. Fourrant le chiffon dans le goulot, il se mit à fouiller sous sa veste qui sentait fort le mélange d’alcools, serrant précieusement son briquet dans la paume de sa main, rougie par le sang. Il prit une grande inspiration, alluma le tissu et, d’un regard plein de culpabilité pour le pauvre tenancier, il balança le cocktail par dessus le comptoir. En se brisant, la bouteille avait propagé l’alcool qu’elle contenait sur quelques uns des assaillants. Le but n’était pas de les neutraliser, mais bien de se donner du temps pour détaler à grande vitesse. Shade profita des flammes pour prendre la poudre d’escampette, ne ralentissant sa course que pour adresser quelques mots au tavernier, ayant déjà presque franchit le seuil de la porte :

"Je vous rembourserai les dégâts, c’est promis !"

Les quelques badauds qui s’étaient arrêtés devant l’auberge, à cause des coups de feu, assistaient à la scène avec des yeux ébahis alors que le jeune homme en costume fuyait l’incendie dans une allure soutenue, légèrement penché en avant avec une main posée sur son flanc gauche. Il releva la tête pour aviser de sa position et s’engager dans une des rues adjacentes. Il y croisa d’ailleurs quelques soldats de la Marine qui se précipitaient dans le sens inverse pour rejoindre le théâtre de l’affrontement, là où les hommes d’Anny sortaient au compte goutte et se roulaient, en hurlant de douleur, sur les pavés de la rue pour éteindre les flammes. C’était un fait, Shade était parvenu à s’octroyer du temps au détriment de sa bonne volonté. Mais il ne pouvait plus rester sur Loguetown. Si Anny était parvenu à le retrouver sur cette île, Shade devait reprendre la mer et continuer de s’entrainer pour être capable de tuer celui qu’il avait seulement blessé onze années auparavant. Mais avant de prendre le large, il devait se trouver un médecin.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Maître du Jeu
Admin

Messages : 201
Date d'inscription : 03/03/2017

Feuille de personnage
LvL:
60/60  (60/60)
XP:
1/1  (1/1)
Prime: O Berry

Voir le profil de l'utilisateur http://op-reborn.forumactif.com

Re: Présentation personnage : Shade

Message par Maître du Jeu le Mar 28 Mar - 22:34

Hello, c'est moi qui gère ta fiche. Étonnant hein ? Voici ton test RP avant notation de ta fiche.

"Shade a donc fini de raconter son histoire à la Marine. Il se trouve que, onze ans plus tard, sur Loguetown,les hommes de mains de  Any font  de nouveau apparition et possède de solides renseignements sur toi, ils sont presque sûr que tu es présent ici. Raconte nous les retrouvailles avec ses hommes et comment tu te sors de cette situation. Any possède de nombreux hommes en ville, et on dit même qu'il a graissé la pâte de la Marine locale."

Si le test ne t'inspire pas, on peut changer. Fight !

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Dara D. Stal
Admin

Messages : 15
Date d'inscription : 15/03/2017

Feuille de personnage
LvL:
4/60  (4/60)
XP:
16/20  (16/20)
Prime: O Berry

Voir le profil de l'utilisateur

Re: Présentation personnage : Shade

Message par Dara D. Stal le Dim 2 Avr - 13:31

Salut, je suis en charge de ta notation RP:

La qualité du texte sur 13/20 pts

L'originalité 2/4 Pts

On sort un petit peu de l'ordinaire avec une histoire bien amenée. Elle reste cependant assez classique a ce genre de personnage, j'ai beaucoup pensé à Han Solo poursuivit par les Hutts en quelques sortes. Sinon le reste est assez banal, le petit gamin victime de l'école etc.


La mise en page 2/4 Pts

Dans la moyenne, sans fioritures, pas de codes, mais ça ne s'est pas ta faute puisqu'on attend le nôtre. Je trouve que les dialogues ne sont pas assez aérés.


La cohérence du récit 2/4 Pts

Globalement, le texte est très cohérent, l'histoire est magnifiquement bien amenée, j’apprécie beaucoup la façon dont se montre le récit. Mais y a bien un, mais hélas. On parle de Casino sur le Royaume de Luvneel or, si mes souvenirs sont bons, Luvneel n'est qu'un petit royaume oscillant entre village et petite ville rurale. Il semble peu logique qu'un casino s'y trouve, mais ça ce n'est pas le point noir qui te vaut deux points de moins, c'est juste de l'avis personnel. Ce qui me gêne plus, c'est la façon dont ton personnage en simple enfant arrive à duper les gardes, étrangler un bodybuilder, faire naviguer un bateau, et échapper à une centaine d'hommes et clou du spectacle, réussir un tir quasi-parfait en mouvement sur Anny (alors que ton personnage n'a probablement jamais tiré de sa vie à ce moment précis ?) J'aurais aimé plus de difficulté. On est certes dans One Piece. Mais un enfant capable d'autan de choses sans que le Background ne précise de telles aptitudes ça me chiffonne.


La narration 4/4 pts

Ça, c'est clairement ton point fort, R.A.S de ce côté pour ma part. Tout est très bien amené.

L'avis personnel 3/4 pts

Pour ma part, c'est un bon départ qui permet une certaine possibilité de manœuvre pour de futurs RP avec Anny.

Le Français 21/30 Pts

J'ai vu plusieurs dizaines d'erreurs. De nombreuses erreurs sont typiques des gens du sud sur tout ce qui est sonorité des "Quant- Quand", des petits problèmes de liaisons sur les chiffres. Des "s" oublier çà et là. Des oublis de traits d'union. Des erreurs sur les grades, le grade de "Sergente" n'existe pas, c'est Sergent point. Il en va de même pour les grades d'officier supérieure, on enlève juste le "Mon" devant le grade afin de faire comprendre que le grade est porté par une femme, le "Mon" voulant dire Monsieur.
Quelques confusions grammaticales, mais au final rien qui ne dérange à la lecture.


Le vocabulaire 3/4 Pts

De belles descriptions, de beaux détails bien que parfois un peu redondant.

La grammaire 3/4 Pts

Beaucoup de confusion entre la 1ere personne du singulier et 3eme du singulier pour l'accord des verbes.

L'orthographe 2/4 Pts

Beaucoup de mots écorchés, des erreurs inattention qui font tout de même perdre deux points.

La conjugaison 4/4 Pts


Parfaite concordance des temps, et je ne crois pas avoir vu d'erreurs ou très peu. Aucun verbe inventé non plus.

La ponctuation 3/4 Pts

J'ai trouvé quelques phrases un peu longues, mais c'est très bon dans l'ensemble.

La quantité du récit 6/10 Pts


3064 Mots pour ton histoire, 194 pour la Psychologie, 222 pour le Physique. On voit clairement que ta force réside dans la façon de monter une histoire, mais côté personnage, c'est plutôt faible. J'aurais aimé plus de travail sur la psyché du personnage qui semble complexe. Et pour un "beau gosse" il est bien vite détaillé.


Points bonus 4/10

Très peu de fautes, un bon départ, assez accrocheur. Ce qui fait tomber ton bonus, c'est cette facilité dans ton texte.

Total= 38/60 Pts

TEST RP:

Français 18/20


Beaucoup moins d'erreurs que dans la fiche, une relecture soignée bien qu'il existe quelques étourderies çà et là.

Écriture 17/20

Un style très scolaire et littéraire qui fait son petit effet.

Présentation 3/4

Un style vraiment trop scolaire... Les pavés trop aérés et les dialogues pas assez à mon goût.

Originalité 10/20

C'est un classique, encore Han Solo poursuivit par le vilain Hutt qui lui file à nouveau entre les mains. L'histoire est cependant bien amenée et j'ai souri devant le Shawn Whisky.

Cohérence 6/6

De coté là c'est la perfection. Tu es dans ton personnage mytho et tu le reste tout en gardant à l'esprit ce que tu peux ou ne peux pas faire.

Appréciation du RP  20 /30

Bien que classique et un peu court, c'est bon test qui permet clairement de voir comment va être Shade. Je regrette cependant ne pas l'avoir vu trop combattre, d'où la note finale. Et suite à notre précédente discussion, je rajoute 10 PTS bonus vu que tu es arrivé à m'embobiner dans ton jeu mythomane.


Total= 74/100

NOTE FINALE = 112 XP

Tu commences donc le jeu avec le LvL 5 et avec une barre a 12xp. N'oublies pas de rescencer ton avatar et de réaliser ta fiche technique. Enjoy.


Dernière édition par Dara D. Stal le Mer 5 Avr - 17:15, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


Re: Présentation personnage : Shade

Message par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum